meaghan mikkelson and family

Meaghan Mikkelson annonce sa retraite de l’équipe nationale féminine du Canada

La double médaillée d’or des Jeux olympiques et du Mondial féminin prend officiellement sa retraite et poursuit sa carrière dans les médias

NR.074.23
|
29 octobre 2023
|

CALGARY, Alb. — La double médaillée d’or des Jeux olympiques et du Championnat mondial féminin de l’IIHF Meaghan Mikkelson (St. Albert, Alb.) a officiellement annoncé dimanche qu’elle prenait sa retraite de la compétition internationale au sein de l’équipe nationale féminine du Canada.

L’athlète de 38 ans a fait ses débuts avec l’équipe nationale féminine en 2008, pour ensuite remporter deux médailles d’or consécutives aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 et de 2014. Ayant aussi gagné l’argent aux Jeux olympiques de 2018, elle termine sa carrière en troisième place pour le nombre de buts et à égalité au cinquième rang des meilleures pointeuses de l’histoire chez les défenseures d’Équipe Canada.

Mikkelson a aussi porté la feuille d’érable à huit reprises au Championnat mondial féminin de l’IIHF, récoltant deux médailles d’or (2012 et 2022) et six d’argent (2008, 2009, 2011, 2013, 2016 et 2017). Elle a aussi obtenu le titre de Meilleure défenseure et une place à l’équipe des étoiles des médias en 2011. En quatre participations à la Coupe des 4 nations, elle a remporté deux fois l’or (2009 et 2010) et deux fois l’argent (2008 et 2017). Elle a fait ses débuts dans le programme au sein de l’équipe nationale féminine de développement du Canada en 2003, gagnant trois médailles d’or consécutives à la Coupe Air Canada (2004, 2005 et 2006).

Mikkelson a connu une carrière impressionnante sur la glace, et ses retours au sein de l’équipe nationale après la naissance de ses deux enfants comptent parmi ses plus grandes réalisations. Elle a donné naissance à son fils Calder en 2016 et à sa fille Berkley en 2019, revenant en force chaque fois et tirant son inspiration de ses enfants vers la fin de sa carrière. 

« Ce chapitre de ma vie est tout simplement féérique, marqué par des moments inoubliables, des victoires âprement disputées et de précieuses leçons qui ont fait de moi la femme que je suis aujourd’hui, raconte Mikkelson. C’est un immense honneur d’avoir pu gagner trois médailles olympiques et huit médailles au Mondial féminin avec Équipe Canada. Je suis reconnaissante de chacune des occasions que j’ai eues de représenter notre merveilleux pays sur la scène internationale, et c’est un privilège que je chérirai toute ma vie. » 

Mikkelson a joué quatre saisons dans la Western Women’s Hockey League, portant les couleurs de l’Oval X-Treme de Calgary (2002-2003), avec qui elle a gagné le Championnat national féminin Esso 2003, et celles des Chimos d’Edmonton (2007-2009 et 2010-2011). Elle a aussi joué pour l’Inferno de Calgary / le HC de l’Alberta dans la Ligue canadienne de hockey féminin pendant quatre saisons (2011-2013, 2015-2017), soulevant la Coupe Clarkson en 2016 et obtenant le titre de Défenseure de l’année de la LCHF en 2016-2017, et elle a aussi représenté l’Alberta aux Jeux d’hiver du Canada 2003.

Mikkelson a disputé quatre saisons (2003-2007) à l’Université du Wisconsin, obtenant deux années de suite le titre national de la NCAA (2006 et 2007). À sa dernière campagne avec les Badgers, elle a terminé première pointeuse chez les défenseures de la NCAA et a été nommée à la première équipe des étoiles américaines et Joueuse défensive de l’année de la WCHA.

« Merci à Hockey Canada de m’avoir permis de revêtir l’uniforme canadien et pour le soutien incroyable que j’ai reçu lors de multiples retours au jeu et blessures. Représenter mon pays demeurera le plus grand honneur de ma vie. Je serai éternellement reconnaissante d’avoir pu fouler la glace avec mes coéquipières d’hier et d’aujourd’hui. Les liens que nous avons tissés et les apprentissages que nous avons faits ensemble sont au cœur de ma carrière, et je chérirai toujours ces souvenirs et ces amitiés. »

Avant l’annonce de sa retraite, Mikkelson a fait ses débuts dans les médias en 2020, occupant un poste d’analyste pendant les entractes des parties des Oilers d’Edmonton. Elle est récemment devenue la nouvelle analyste radio pour les matchs des Flames de Calgary et, ce faisant, la première femme à occuper ce poste pendant les rencontres des Flames. En plus de son travail dans les médias, Mikkelson étudie à la maîtrise en administration des affaires à la Smith School of Business de l’Université Queen’s.

« Nous souhaitons la meilleure des chances à Meaghan suivant sa retraite », a exprimé Cherie Piper (Scarborough, Ont.), première responsable du dépistage et du développement des joueuses. « Nous la remercions pour son dévouement auprès de Hockey Canada et du programme national féminin pendant près de 20 ans. Son éthique de travail infatigable et sa quête incessante de l’excellence ont contribué à propulser le hockey féminin au niveau supérieur. » Les accomplissements de Meaghan au hockey sont éloquents. C’était une remarquable joueuse et coéquipière qui a connu du succès sur tous les plans, et il ne fait aucun doute que ses réussites sur la glace la mèneront à une longue et fructueuse carrière dans les médias. »

Pour voir l’annonce personnelle de Mikkelson, cliquez ici.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Programme national féminin du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook, X et Instagram.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

ssharkey@hockeycanada.ca

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

jknight@hockeycanada.ca

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENF 2023-2024 : CAN6 – USA 1 (Match 7)
Spooner et Maltais inscrivent un doublé, et le Canada gagne la série.
ENF 2023-2024 : CAN 3 – USA 0 (Match 6)
Maschmeyer a bloqué 27 tirs dans un jeu blanc à la Série de la rivalité.
ENF 2023-2024 : CAN 4 – USA 2 (Match 5)
Kraemer a obtenu quatre points dans un triomphe du Canada contre les États-Unis.
Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver 2024 : FIN 5 – CAN 4 (TB) (bronze)
Preston a créé l’égalité en fin de match, mais le Canada a perdu en tirs de barrage.
Horaire