2022 ndtr orange jerseys
© Orange Jersey Project

L’importance d’une couleur

L’initiative Orange Jersey Project mise sur le pouvoir du sport pour sensibiliser les jeunes à l’histoire des pensionnats et renforcer la voie vers la vérité et la réconciliation

Jason La Rose
|
30 septembre 2022
|

Le Canada souligne aujourd’hui pour la deuxième fois la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation en l’honneur des enfants, des survivantes et survivants, des familles et des communautés entières touchés d’une manière ou d’une autre par les pensionnats, mais la journée revêt une importance pour les peuples autochtones depuis longtemps déjà.

Depuis 2013, le 30 septembre marque la Journée du chandail orange, une initiative de Phyllis Webstad, elle-même survivante des pensionnats. C’est elle qui, lors de sa première journée au pensionnat St. Joseph’s Mission à l’automne 1973, portait un chandail orange, lequel lui avait été retiré par les membres du personnel.

« La couleur orange m’a toujours rappelé une époque où… mes sentiments ne comptaient pas, où personne ne se souciait de moi et durant laquelle j’ai eu l’impression de valoir moins que rien », souligne madame Webstad sur le site OrangeShirtDay.org. « Nous étions des enfants en pleurs, laissés à nous-mêmes. »

Madame Webstad a mis sur pied l’organisme Orange Shirt Society afin de raconter son histoire, dans l’espoir que d’autres puissent en bénéficier et comprendre, et que d’autres survivantes et survivants se sentent enfin à l’aise de parler de leur propre expérience.

L’an dernier, l’organisation s’est tournée vers le milieu sportif en créant l’Orange Jersey Project. Le fils de madame Webstad, Jeremy Boston, a assumé le rôle de gestionnaire de projet dans le cadre de l’initiative. D’après ce que l’on peut lire sur le site, cette initiative est née d’une idée bien simple – « Et si l’on pouvait se servir du pouvoir qu’a le sport pour mieux sensibiliser les jeunes athlètes d’aujourd’hui à l’histoire des pensionnats autochtones et pour renforcer la voie vers la vérité et la réconciliation avec les peuples autochtones? »

C’est dans cet esprit de sensibilisation que l’on a inclus sur chaque chandail un code QR menant vers une plateforme en ligne, laquelle fera découvrir aux jeunes l’histoire du système des pensionnats, l’objectif étant de favoriser l’apprentissage, la mobilisation, le partage et la tenue de nouvelles activités.

L’initiative a commencé par des chandails de hockey, dont plus de 10 000 ont été remis la saison dernière à 500 équipes d’un océan à l’autre et du nord au sud.

À l’occasion de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, HockeyCanada.ca s’est entretenue avec M. Boston au sujet de l’Orange Shirt Project, de la cause à laquelle s’est dévouée sa mère avec tant d’ardeur et qu’il défend à son tour aujourd’hui, et de ce que réserve l’avenir.

D’où est venue l’idée de l’initiative Orange Jersey Project?

On doit l’Orange Jersey Project à Tyler Fuller, un membre de la Première Nation de Kawacatoose en Saskatchewan, qui a joué au hockey chez les professionnels dans la Central Hockey League (CHL) et la Ligue internationale de hockey (IHL). L’idée lui est venue pendant qu’il écoutait les nouvelles avec son épouse Amanda, au moment où ils ont appris que les restes de 215 enfants – des élèves de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops à Tk’emlúps te Secwépemcont – avaient été retrouvés enterrés.

Tyler et Amanda ont eu l’idée de dessiner un chandail de hockey qui permettrait d’éclairer les gens au sujet des survivantes et survivants ainsi que des autres victimes des pensionnats. Tyler a donc communiqué avec le chef Willie Sellars de la Première Nation de Williams Lake pour lui demander conseil. Ce dernier l’a aiguillé vers Phyllis Webstad, fondatrice de l’organisme Orange Shirt Society, qui a aidé Tyler à mettre son idée à exécution en le mettant en contact avec la direction.

Pourquoi était-il important que l’Orange Shirt Society s’implique dans le milieu sportif?

Le hockey et le sport en général offrent une excellente occasion pour que tous - Autochtones et non‑Autochtones - se rassemblent et découvrent la véritable histoire du Canada. L’Orange Shirt Society s’est donné comme mission de favoriser les gestes concrets en faveur de la vérité et de la réconciliation, et est certainement en mesure de conscientiser les athlètes quant à l’histoire des pensionnats autochtones au Canada. L’organisme s’efforce de sensibiliser la population aux répercussions qu’ont eues ces établissements sur de multiples générations, de même qu’au mouvement Chaque enfant compte.

Pourquoi cette initiative est-elle importante pour votre famille et pour la communauté autochtone?

Dans ma famille, quatre générations ont fréquenté les pensionnats. Mon arrière-grand-mère Lena Jack, ma grand-mère Rose Wilson et ma mère Phyllis Webstad y ont toutes été. Pour ma part, j’ai fréquenté le dernier pensionnat opérationnel en 1996. Cette initiative est importante dans notre parcours de guérison, et nous aidera à repartir sur de nouvelles bases, dans un pays que nous pourrons tous et toutes aimer. Elle nous aidera à abaisser les barrières entre les Autochtones et le reste la population, à nous unir et à poursuivre nos efforts collectifs de sensibilisation et d’apprentissage, toujours dans le souci de la vérité et de la réconciliation.

Comment les équipes intéressées peuvent-elles obtenir leurs chandails orange?

Il suffit de se rendre au OrangeJerseyProject.ca (site en anglais seulement) pour s’inscrire et demander des chandails d’entraînement, ainsi que notre programme éducatif. Le tout est offert gratuitement, jusqu’à épuisement des stocks.

Une fois que les équipes ont reçu leurs chandails, nous les encourageons à choisir plusieurs pratiques tout au long de la saison où elles les porteront et passeront quelques minutes à reconnaître les terres visées par un traité sur lesquelles elles jouent, de même que les peuples autochtones qui y vivent. Nous invitons également les équipes à tenir des activités de promotion de l’esprit de corps à l’extérieur de la patinoire en suivant ensemble le programme éducatif.

Le hockey d’abord… Quels autres sports suivront?

Pour l’heure, nous nous concentrons sur le hockey, mais nous aimerions beaucoup nous tourner vers d’autres sports prochainement.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

ssharkey@hockeycanada.ca

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

jknight@hockeycanada.ca

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENF 2022-2023 : USA 2 – CAN 1 (Match 2)
Campbell a bloqué 32 tirs, mais le Canada a perdu à Kamloops.
ENF 2022-2023 : USA 4 – CAN 3 TB (match 1)
Clark donne l’avance aux siennes en troisième, mais le Canada s’incline en tirs de barrage.
M17 2022 : Jour 10 – samedi 12 novembre
Les É.-U. ont remporté la médaille d’or, Canada Rouges a obtenu l’argent et la Finlande repart avec le bronze.
M17 2022 : Jour 9 – vendredi 11 novembre
Canada Blancs, Canada Noirs et Canada Rouges ont chacun remporté leur match vendredi.
Horaire