Recherche

2024 u18wwc primerano stewart

Des joueuses qui pavent la voie

Tandis que des joueuses comme Chloe Primerano et Rhyah Stewart marquent l’histoire à un jeune stade de leur carrière, des portes s’ouvrent aux jeunes de la relève, qui peuvent tenter de les imiter

Shannon Coulter
|
10 janvier 2024
|

Parfois, les moments marquants d’une vie peuvent survenir dans les endroits les plus improbables… comme dans la voiture sur le chemin du retour de l’école.

C’est là qu’était Chloe Primerano lorsqu’elle a appris qu’elle avait été sélectionnée par les Giants de Vancouver au 13etour du Repêchage des espoirs 2022 de la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL), devenant ainsi la première patineuse à être repêchée dans la Ligue canadienne de hockey (LCH).

« J’avais entendu quelques rumeurs que ça pourrait arriver, mais je n’étais pas certaine que j’allais être réclamée, donc je ne voulais pas trop me faire d’attentes avec ça, confie Primerano. J’ai vu la nouvelle passer sur mon téléphone, puis j’ai reçu un appel du DG. C’était assez surréel de devenir la première à être repêchée. »

Des pionnières comme Hayley Wickenheiser, Manon Rhéaume et Cammi Granato ont ouvert des portes avant elle en réalisant des premières au hockey masculin. Au fil de l’évolution du hockey féminin, de plus en plus de joueuses inscrivent leur nom dans les livres d’histoire.

Un an après avoir établi ce fait d’armes, Primerano a réussi une autre première lorsqu’elle a participé au camp estival annuel des espoirs de l’agence Creative Artists Agency (CAA) à Los Angeles, devenant la première patineuse à y prendre part. Elle a sauté sur la glace avec des espoirs de premier plan, comme les médaillés d’or de la Coupe Hlinka-Gretzky Berkly Catton et Ryder Ritchie.

« C’était vraiment plaisant de me retrouver sur la patinoire avec tout le monde, lance-t-elle. Tous les joueurs présents étaient vraiment talentueux, donc j’ai aimé être poussée à me dépasser chaque jour. Ça n’a pas été facile, mais ça m’a assurément aidée. »

Chloe Primerano.

Primerano n’est pas la seule membre de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada à avoir marqué l’histoire. La gardienne de but Rhyah Stewart a quant à elle participé à un match présaison avec les Eagles du Cap-Breton de la Ligue de hockey junior Maritimes Québec, devenant la première femme à jouer pour les Eagles et la cinquième dans la Ligue canadienne de hockey (LCH).

Stewart était fébrile lorsqu’elle a appris la nouvelle de l’entraîneur-chef Louis Robitaille et de l’entraîneur des gardiens de but Blade Mann-Dixon.

« Je savais que c’était une occasion qui n’avait pas été souvent offerte à une femme, alors c’était vraiment un honneur de faire partie des rares élues, raconte-t-elle. J’avais hâte de voir comment j’allais me comporter dans un des grands moments de ma carrière. »

Ça s’est passé le 25 août. Stewart a joué 30 minutes contre les Wildcats de Moncton et a arrêté les 24 tirs auxquels elle a fait face. La jeune de 16 ans, originaire d’Antigonish, en Nouvelle-Écosse, a eu droit à une ovation debout du public lorsqu’elle a été retirée du match ainsi qu’au titre de première étoile de la rencontre.

De ce match historique, Stewart retient surtout l’appui des partisans et partisanes.

« L’aréna était pas mal plein pour un match hors concours, dit-elle. C’était pas mal cool de voir la réaction des gens lorsque j’ai quitté vers le banc, et tous les jeunes qui étaient sur place. »

Rhyah Stewart.

Primerano et Stewart ont également aidé leur province respective à établir une marque aux Jeux d’hiver du Canada l’an dernier, soit la Colombie-Britannique et la Nouvelle-Écosse, qui croisaient le fer au match pour l’or. Primerano a mené la troupe de l’Ouest à sa toute première médaille d’or, tandis que Stewart a permis à cette province des Maritimes de remporter sa première médaille à vie en hockey féminin.

« C’était incroyable de remporter les grands honneurs, lance Primerano. Je ne pense pas qu’on s’attendait à ça, mais nous avons fini sur la plus haute marche du podium. Ça m’a permis de connaître tellement de nouvelles personnes de différentes provinces. Nous avons assisté à des compétitions des autres sports. C’était pas mal spécial. »

« J’ai vécu une superbe expérience, témoigne Stewart. Le moment qui m’a le plus marqué est notre demi-finale [contre l’Ontario]. Nous étions fortement négligées en vue de ce match. C’était un sentiment magique que de savourer ce triomphe. »

Grâce à ces premières au hockey féminin, les jeunes filles de la prochaine génération peuvent trouver l’inspiration en ces modèles qu’elles voient à l’œuvre.

« Je pense que ça a un impact immense sur l’essor du hockey féminin, analyse Stewart. Quand une femme brise un plafond de verre, ça montre aux autres qu’elles en sont capables elles aussi. Lorsque les plus jeunes voient ça, elles sont motivées à se dépasser. »

Grâce à ces percées dans le monde du hockey féminin, comme la saison inaugurale de la Ligue professionnelle de hockey féminin (LPHF), davantage de portes s’ouvrent pour les joueuses de hockey qui rêvent de disputer un match dans les rangs professionnels, dont les Primerano et Stewart.

« J’adorerais évoluer dans cette ligue », exprime Primerano à propos de la LPHF. « C’est merveilleux d’avoir un circuit où on peut affronter la crème de la crème à l’année.

« J’ai toujours voulu jouer au niveau professionnel, mais j’étais plongée dans l’incertitude, j’ignorais dans quel genre de ligue je pourrais m’investir, explique Stewart. Avec la LPHF, mon souhait peut maintenant se matérialiser, et je veux vraiment que ça fonctionne. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

ssharkey@hockeycanada.ca

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

jknight@hockeycanada.ca

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
CMF 2024 : CAN 6 – USA 5 (médaille d’or)
Serdachny a marqué à 5 min 16 s de la prolongation pour procurer l’or au Canada.
CMF 2024 : CAN 4 – CZE 0 (demi-finale)
Un but et une passe pour Clark, qui propulse le Canada en finale.
CMF 2024 : CAN 5 – SWE 1 (quart de finale)
Deux buts de Fast propulsent le Canada en demi-finale.
CMF 2024 : USA 1 – CAN 0 PROL. (ronde préliminaire)
Desbiens a été sensationnelle avec 29 arrêts, mais le Canada a perdu.
Horaire